Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Bodo est encore bien loin, à Steinkjer nous prenons la « 763 » sorte de départementale. Paysage vallonné bien vert et reposant. Bivouac sur le parking d’une école maternelle.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

26 juin

Nous reprenons la route avec de belles vues sur le lac, à l’extrémité de celui-ci, nous retrouvons des reliefs plus montagneux sur la « E6 »

Le long d'une rivière nous retrouvons quelques pêcheurs en canoé.

Arrêt à Foldereid ou nous nous attendons à trouver de nombreux pécheurs nouvelle déception, il n’ y a qu’un bateau le long du fjord et des élevages de poissons.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Nous prenons un nouveau ferry à Holm pour Vennesund, puis trouvons la pluie à Bronnoysund.

Journée un peu morne, moi qui espérait faire un peu de vélo. Dîner d’une pizza très quelconque puis bivouac sur le parking d’une école.

 

27 juin

Après quelques courses nous partons à Horn prendre le ferry pour Vega, île réputée pour sa longue tradition de protection des oies Eider et de la récolte du duvet.

Nous y sommes en 3/4 d’heure, partons pour Gladstad, la ville principale, puis enfourchons les vélos pour parcourir la côte nord ouest par les petits chemins. A l’heure de midi, nous partons avec le pique-nique sur un agréable chemin de randonnée côtier. l’horizon est barré par des îlots, l’archipel en compte environ 6000 entre îles, îlots et gros rochers !

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Mais nous restons sur notre faim : peu d’oiseaux à observer. Nous reprenons le ferry pour Tjotta, que nous atteignons en 1 heure environ. Nous y retrouvons le couple de nantais.

A peine débarqué,en chemin, nous apercevons nos premiers élans (enfin c'est ce que nous avons pensé, nous nous attendions à des bois plus importants)... nous restons 5 bonnes minutes à nous regarder dans le blanc des yeux

Nous nous installons sur le parking du musée d’Alstahang pour y passer la nuit, sous un crachin assez dense.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

28 juin

Il pleut au réveil. Nous nous aventurons malgré tout autour du musée consacré à un curé-poète local. Bâtiment étonnant, intégré dans un cordon rocheux qui a été scié. La coupe est d’un très bel effet.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Nous traversons « la plus grande agglomération de la route 17 : Sandnessjoene … sans nous en apercevoir ! Et arrivons à Lavong -1er ferry- La pluie gâche le parcours jusqu’à Kilboghamm ou nous prenons le second ferry. Nous passons le cercle polaire, matérialisé par un globe,  sous une petite éclaircie, mais avec un vent violent. Arrivés à Jektvik une petite trentaine de Kms nous amène au troisième ferry de la journée : Agkaret – Foray . Nous y embarquons les derniers avec les mêmes équipages que précédemment. Arrivés à Foray : direction le camping pour une opération "décrassage complèt"

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

29 juin

Une journée pluvieuse s’annonce. La matinée est consacrée une a lessive et au ménage intérieur et extérieur. Bref du grand ménage. Nous reprenons la route après le déjeuner, avec 5 ou 6 tunnels totalisants 15 à 20 kilomètres. La route nous laisse apercevoir le glacier de l’Engebreen qui se termine quasiment dans la mer.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
on peut être agriculteur et avoir de l'humour...

on peut être agriculteur et avoir de l'humour...

A 30 Km de Bodo, nous arrivons au bon moment - cela dépend des heures de marée- 18h30 - pour le « Maelstrom » qui tourbillonne au maximum vers 18h55 aujourd'hui . Nous admirons le spectacle du haut d’un pont, dans un très bel environnement. Dommage qu’il manque encore le rayon de soleil et qu’un vent glacial nous gèle… le fourgon affiche 8°-9° ! Nous dînons chaudement et prenons la direction de Bodo.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Bodo. Le ferry de 23h que je comptais emprunter n’est pas encore en service, reste celui de 3h, 7h ou 8h… On verra demain !

30 juin

Réveil à 5h45. Nous avons bivouaqué sur un parking à 300 m. du terminal . Nous nous habillons rapidement et nous installons sur le couloir réservé aux camping car pour Moskenes. Le contrôleur vient encaisser sans s’occuper des vélos qu’il a pourtant vu. Nous prenons notre petit déj sur le pouce et embarquons sur le ferry de 7h. Il fait beau, nous sommes confortablement installés dans un salon, perturbés seulement par un groupe de norvégiens bruyant et buvant déjà bières et alcools en guise de petits déj. . La mer est calme malgré un faible roulis qui agite un peu nos estomacs fragiles.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Arrivés à Moskenes en fin de matinée, nous nous installons sur un petit parking dominant la mer et allons à vélo jusqu’à A… (A surmonté d’un petit rond – que je ne sais pas écrire ici- se prononce « eu » ) Sorvagen, Tind, A, très beaux petits villages. A est le village le plus aux sud, entièrement dédié au tourisme. Avec un musée constitué d’authentiques maisons, de Rorbuer (anciennes cabanes de pécheurs), de séchoirs à poissons…

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Nous découvrons que des têtes de poissons sèchent également, elles seront expédiées au Nigeria pour y faire de la soupe de poissons !

 

Après déjeuner nous prenons la direction de Reine que nous découvrons sous le soleil, paysage de carte postale ! Nous cherchons le départ de la randonnée qui permet d’atteindre un col dominant de 500 m. le village : déception ! Suite à un éboulement, le chemin est fortement déconseillé. Nous y renonçons et nous contentons de déambuler dans les ruelles et autour des Rorbuer. Nous bivouaquons le soir sur un petit parking en bordure de la E10, bruyant, mais quelle vue !

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

1 juillet

Nous enfourchons les vélos pour aller chercher notre pain à A, 10 km de route côtière bien vallonnée, 2 tunnels contournés par l’ancienne route. Au bureau d’information touristique de Moskenes, même le service de réservation d’un logement est payant ! J’achète la carte détaillée des Lofoten, hors de prix mais indispensable (240 couronnes – 25 €). A A la boulangerie fait partie de l’ensemble des maisons-musée, beaucoup de charme, avec des prix qui vont avec : 40 couronnes le pain-raisin-canelle-chocolat, 60 couronnes le pain.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Vers 15h, nous prenons le bateau de Vinstad pour nous rendre à la plage de Bune. Jolie balade malgré un vent frais. A l’arrivée, nouvelle déception : j’imaginais pouvoir monter sur une falaise pour avoir un joli point de vue, mais il s’agirait alors d’escalade et non de randonnée. Nous nous contentons de faire le tour de cette belle plage sauvage. J’en profite pour ramener un « souvenir » : sur la plage se trouvent quelques rejets maritimes de la pêche: des flotteurs de filets et quelques morceaux de film plastique...

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Le retour devait se faire par Kjerkfjorden, c’est du moins ce qui était annoncé sur le programme, soit 45 min de balade, mais le bateau revient à Reine directement…

Le billet aller-retour, annoncé à 100 couronnes sur mon guide était pourtant vendu 122 couronnes ! Les touristes sont vraiment pris pour des pigeons !

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Vers 20 h nous reprenons la route. Arrêt à Hamnoya, trop touristique, ici il n’y a que des rorbuer et quelques bateaux de pêche. Après avoir trouvé un stationnement et dîner, il est 22h quand nous prenons le chemin de la plage de « Kvalvika », accessible après une randonnée assez longue et parfois sportive. En dehors de quelques portions qui se font sur une sorte de passerelle (le sol est en certains endroits gorgé d’eau), le chemin est mal fléché, sur certaines portions rocheuses en particulier… Enfin nous apercevons la plage, mais la descente est bien sur aussi longue et parfois délicate, à tel point que nous pensons y renoncer, mais la partie droite de la plage est une falaise de belle taille, et il faut se déporter sur la gauche, donc descendre sur la plage pour apercevoir le soleil. Choisir son chemin dans les éboulis n’est pas si simple…

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Enfin la plage ! Nous ne sommes pas seuls, une vingtaine de tentes sont installées en différents endroits, certains randonneurs profitent du site toute la nuit ! Le ciel est dégagé, orné de quelques nuages colorés… Il est 23h30, nous savourons ce moment magique, regrettant de ne pas avoir de tente pour y passer la nuit.

IL EST MINUIT !
IL EST MINUIT !
IL EST MINUIT !

IL EST MINUIT !

Minuit passé, nous rebroussons chemin, retour aussi compliqué et parfois stressant (ou est le chemin?). Il est 1h20 du matin quand nous terminons notre randonnée.

 

2 juillet

Nuit très calme, lever 8h, grand soleil, il fait déjà chaud dans le fourgon !

Nous quittons l’île de Moskenesoya pour celle de Flakstaddoya. Nesland plus précisément, que l’on trouve après une dizaine de kilomètres en majorité de piste et ralenti par quantité de nids de poule et quelques moutons, allant même parfois jusqu’à descendre du véhicule pour leur faire comprendre ce que nous voulons… Quels stupides animaux !

Il est presque midi quand nous partons en randonnée vers Nusfjord. Si la première partie est facile, nous retrouvons ensuite les mêmes obstacles qu’hier : zones humides ou l’on s’enfonce aisément (Le sol est une sorte de tourbe), et zones d’éboulis qui transforment ces zones côtières en zones montagneuses. Nous dépassons largement la fourchette 1h30-2h pour arriver à Nusfjord.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Village très touristique d’anciens pêcheurs transformé en musée : film, expo, maisons-musée retracent la vie difficile des pêcheurs de cabillauds. Nous quittons le village vers 16h, croisant les « 44 » en chemin

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

En fin d’après midi nous prenons la route pour passer la soirée au camping de Flakstad, sur une dune en bordure de plage : confort minimum : 3 bacs à vaisselle à l’extérieur, sans aucune protection en cas de pluie, pour le linge, il y a … le lave-linge, sinon rien pour votre slip ou vos chaussettes. Coté toilette, c’est le même régime pour les femmes et les hommes : 3 WC, 3 douches et 2 lavabos ridicules de chaque coté, le tout pour 300 couronnes auquel il faut ajouter 10 couronnes pour 3 minutes de douche chaude- mais ne vous faites pas d’illusion : l’eau chaude arrive après 30 à 45 secondes après l’introduction de la pièce, et si vous fermez le robinet le décompte continue ! Et 30 couronnes vous seront demandées pour la wifi… Certains soirs je trouve les norvégiens antipathiques… Pas étonnant que la plupart des campings-car évitent les campings

Belle balade sur la plage avec un magnifique soleil.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

3 juillet

Il a plu cette nuit et dans le ciel il y a encore de belles réserves !

A Ramberg, port de pêche important, nous sommes à la recherche de poissons (ça devient presque une obsession!), mais il n’y a aucune poissonnerie !

A Flakstad nous faisons le tour de l’église rouge et élégante mais bien sur payante.

 

Le ciel restant couvert et l’air frais, nous quittons Flakstad et son ile, par un tunnel pour rejoindre Vestvagoya. Nous poursuivons jusqu’à Uttakleiv, par le tunnel. Jolies plages de sable blanc sous une belle lumière, des services sont annoncés sur un panneau, les prix sont cachés par un adhésif...

Le cerbère qui nous accueille au parking proche de la plage réclame 200 couronnes ! Nous pensions utiliser un simple parking, il doit penser que nous sommes là pour la nuit… 1/2 tour, nous allons nous garer à l'intersection ou se trouvait le panneau, et je retire l'adhésif... surprise, encore un tarif qui vient d'exploser!

au moins les suivants seront prévenus!

nous revenons à pieds pour découvrir que nous pouvions passer par un chemin pour contourner l’éperon rocheux et éviter le tunnel.

 Nous décidons de poursuivre jusqu’à Ballstad,  nous traversons des paysages  bucoliques

Ballsatd est un port animé, ambiance festive. Nous trouvons un place sur une terrasse tranquille pour y passer la nuit.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

4 juillet

Nuit très calme mais grisaille au lever. Nous tentons notre chance au port pour l’achat de poissons, mais comme à Ramberg, cela semble impossible !

A Leknes arrêt ravitaillement, le ciel gris n’incite pas à la balade. A Bostad, nous décrochons les vélos pour rejoindre Eggum, endroit sauvage, petite plage de sable. Nous empruntons un chemin côtier, peu de temps après, un panneau indique qu’il y a un droit de passage de 30 couronnes par personne, racket ! Nous partons dans l’autre sens jusqu’à l’île de Gimsoya – ignorée de nos guides touristiques. Après le déjeuner, nous reprenons la route jusqu’à l’embranchement avec la 816… même manœuvre : parking, descente à vélo jusqu’à Henningsvaer, joli port, un peu trop touristique...

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Dans les environs, quelques « casse-cous » s’exercent sur les parois rocheuses.

Dîner d’une maxi pizza, nous n’arrivons pas à la terminer à 2. Arrivés à Svolvaert, nous courons prendre quelques renseignements sur l’express côtier du lendemain. Nous abandonnons l’idée d’un périple vélo de Svolvaert à Storkmarknes et revenons à Kabelvag pour trouver un bivouac calme avec vue sur mer.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Arrivés à Svolvaert, nous courons prendre quelques renseignements sur l’express côtier du lendemain.

Dîner d’une maxi pizza, nous n’arrivons pas à la terminer à 2. 

Nous abandonnons l’idée d’un périple vélo de Svolvaert à Storkmarknes et revenons à Kabelvag pour trouver un bivouac calme avec vue sur mer.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

5 juillet

Nuit calme, ciel bleu, la visibilité est excellente, on distingue nettement la côte continentale. Nous prenons notre temps et arrivons à Svolvaer vers 10H30, profitons un peu de la ville, pique-niquons à l’ombre, sur une place animée en plein centre. A 12H30 le bus est là, mais le lecteur de cartes bancaires ne fonctionne pas, 3-4 tentatives avec 2 cartes différentes… le chauffeur nous fait comprendre que c’est gratuit pour nous (334 couronnes d’économies… c’est du moins ce que je crois, mais plus tard je vais constater que le prélèvement à bien eu lieu, une seule fois heureusement!)

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

La route est celle que nous emprunterons demain en partie, belles vues sur des barres rocheuses assez impressionnantes. Nous empruntons le ferry pour passer sur les iles Vesteralen et arrivons à Storkmarknes en même temps que le « Kong Harrald », l’Hurtigruten pour les initiés, ou « l’express côtier » si vous préférez.

L’escale dure environ 1H, de nombreux passagers descendent, des marchandises sont débarquées ou embarquées par une porte latérale, le navire est à la fois un bus, un paquebot et un cargo ! A l'intérieur, des crabes géants attendent dans un aquarium... enfin, ils ne savent pas ce qui les attend!

sur le quai, un ancien "express côtier" est la pièce maîtresse d'un musée consacré à cette aventure.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN 18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

À 15h30 nous quittons le port, peu de temps après, le navire s'approche d'un pont qui semble...

avoir été fait pour ce bateau, à moins que ça ne soit l’inverse !

Certains passagers semblent blasés et préfèrent le tricot à la contemplation du paysage. Un peu plus loin, nous nous engageons dans une sorte de boyau : le Raffsund, entre les îles de Austvagoy et Hinnoya. Je suis aux premières loges sur l’avant du 5ème pont, au soleil, magnifique vue panoramique !

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

A certains moments j’essaie de deviner par ou passera le bateau, décor grandiose avec les pics enneigés en arrière plan… Puis le bateau s’engage dans le « Trollfjord » incroyablement étroit pour un tel navire. Piloter dans cet environnement en hiver, devait être particulièrement délicat avant les aides à la navigation d’aujourd’hui !

Je cherche la sortie, mais il n’y en a pas ! Arrivé au fond, le bateau tourne sur lui même et reprend le même chemin, entre falaises verticales, un aigle apparaît !

Nous arrivons à Svolvaer vers 19h, enfourchons nos vélos et retournons à Kabelvag pour nous installer cette fois sur une place centrale.

 

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

6 juillet

Les mouettes et goélands vivent leur vie tant qu’il fait jour, c’est-à-dire en permanence en ce moment, et leurs cris ne sont pas très agréables à 3 h du matin…

Nous nous rendons une dernière fois à l’information touristique pour la wifi, les toilettes et les cartes postales : séance courrier ce matin ! Puis déjeuner avant de quitter les îles Lofoten.

Quelques tunnels et ponts après, nous atteignons notre position la plus au nord de notre périple avant de nous retrouver sur le continent,

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

mais la côte est toujours aussi découpée et il faut prendre une carte pour s’en rendre compte et comprendre les tours et détours imposés par cette géographie si particulière.

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN
18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Nous faisons quelques courses avec les 310 couronnes qui nous restent, utilisant une calculette pour vérifier jusqu’où nous pouvons aller. A la caisse, c’est une tomate qui nous permet de liquider nos dernières couronnes ! c'est aussi l'occasion de racheter une dernière fois ce "poisson rond" comprenant 20% de matière non identifiée

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

Sur le parking, une Tesla, voiture électrique de luxe, nous n’en avons jamais vu autant qu’en Norvège : la politique gouvernementale, très orientée vers la nature, incite fortement les norvégiens à s’équiper d’un véhicule électrique : parkings, tunnels ou ponts à péages, autoroutes sont gratuites pour ces véhicules !

18 -06-NORVEGE, de TRONDHEIM aux îles LOFOTEN

A l’approche de la frontière, la circulation se fait plus dense, beaucoup de voitures tractent de grosses caravanes : les norvégiens partent aussi en vacances et beaucoup rejoignent la côte suédoise de la mer baltique.

La route monte un peu, la pluie s’en mêle, nous passons la frontière sans voir le moindre contrôle, si la Norvège ne fait pas partie de l’UE, elle fait partie de l’espace Schengen. Nous roulons ainsi jusqu’à 19h30 sans trouver de bivouac intéressant : montagne à droite, foret à gauche, nous nous arrêtons finalement sur un parking très proche de la route.

 

Partager cette page
Repost0
Published by Christian

L'extravagant Voyage...

  • : Le blog de l'extravagant voyage de Christian
  • : l'extravagant voyage de Christian. à pieds, à vélo, à moto, en voiture, fourgon, bus, train, avion, bateau On peut aussi voyager par les cartes (qui auront toujours cet avantage par rapport au GPS!) par Internet, Google earth vous transporte du cirque de Mafate aux remparts de St Malo en quelques clics. On peut voyager par les romans, le ciné, dans l'espace, dans le temps. Par ses passions, la peinture, la sculpture, la photo... voyager, c'est s'évader!
  • Contact

Mon Profil...

  • Christian
  • ... pour en savoir plus, lisez la page Genèse... mais vous ne saurez pas tout pour autant :-)
  • ... pour en savoir plus, lisez la page Genèse... mais vous ne saurez pas tout pour autant :-)

Pages