Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

11 juin 2018

Réveil vers 6h30, le ferry accoste à Stavanger, le ciel est très maussade, la « croisière » que nous avions imaginé en choisissant d’aller directement du Danemark à Bergen est décevante : nous naviguons au milieu d’îles sans grand relief et avec peu de visibilité. Nous arrivons à Bergen vers 12h30 sous un ciel nuageux, mais sans pluie, et nous installons sur un grand parking situé à 5 à 7 km du centre, trouvé grâce à une application, l’aménagement est sommaire, mais il est gratuit, déjà bien chargé et proche de la ligne de tram. je remonte les vélos qui ont voyagé dans le coffre du fourgon pour bénéficier du tarif « 6 mètres maxi » sur le ferry, puis nous partons vers le centre historique un peu à l’aveuglette, le fléchage des nombreuses pistes cyclables n’étant pas très clair.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Notre découverte commence par le cœur historique de Bergen, là ou l'on trouve les anciennes maisons en bois, le port et le quartier de Briggen. L’essor de ce quartier date de l'époque hanséatique, il en subsiste de nombreux bâtiments en bois, anciens entrepôts ou la vie devait être assez « rude ».

Le marché aux poissons est impressionnant en variété et quantité. Des restaurants permettent d’en déguster sur place, nous nous contentons d’une dégustation de saumon fumé, mariné et de baleine, avant de nous restaurer d’un sandwich salade-saumon... La vie est chère en Norvège : il faut 1,2€ pour fréquenter un urinoir!

Soirée bien fraîche...

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

12 juin

Nous poursuivons notre exploration du centre de Bergen, certains quartiers ont gardé leur charme d’origine, maisons en bois aux petites fenêtres garnies de lampes, fleurs... ruelles pavées.

Nous croisons plusieurs groupes d’enfants encadrés généralement par de jeunes femmes. Les enfants sont des petits rois dans les pays nordiques et ce petit monde découvre la ville...  En fin d’après midi nous prenons le funiculaire et montons au mont Floyen pour découvrir le panorama sur Bergen. Nous en redescendons à pieds.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

De retour au parking, je découvre par hasard un horodateur derrière un camping car ! c’est en fait une aire payante, j’espère que je ne recevrai pas l’amende salée prévue en cas de non paiement...

13 juin

Nous nous installons sur l’aire officielle de camping-car, plus petite, avec électricité et tous les services, ici il y a un horodateur bien visible, mais il est en panne! nous faisons comme les voisins: nous affichons notre heure d'arrivée sur le pare brise

nous nous sentons d’humeur sportive ce matin, le ciel bleu sans doute ! Nous montons une nouvelle fois au mont Floyen, à pieds cette fois et par un autre chemin que celui emprunté hier.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

L’après midi, nous profitons d’une visite guidée en français pour découvrir le musée hanséatique. Le guide ne maîtrise pas son sujet malheureusement, mais nous retenons que cette « confrérie » était une sorte d’état dans l’état, suffisamment puissante pour imposer ses lois, et exploiter les apprentis qui leur étaient confiés.

Nous poursuivons notre découverte par les musées de Schotstuene, ou se trouvaient cuisine et réfectoire à cette époque, seul endroit ou le feu était autorisé, mais aussi lieu de rencontres, puis par le musée de la pêche.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

14 juin

Il bruine. Après chargement des batteries, vidanges et remplissage, je vais faire le plein de carburant.

Hier matin, il était à 13,8 Couronnes le litre de gasoil. Le soir il était passé à 15,2. Ce matin 14,75… c'est à n'y rien comprendre!!!

Nous partons sous une pluie battante, sur une route tellement tortueuse que la vitesse est limitée à 30 Km/h. Nous sortons enfin de l’agglomération. Étangs, rivières, lacs, l’eau est partout et l’horizon bouché. Nous découvrons une première cascade, puis une seconde, Steinsdalsfossen, plus impressionnante encore par le débit et la hauteur.

La météo semble annoncer 10 jours de mauvais temps, nous abandonnons l’idée de faire la randonnée de la « Trolltunga » ou « langue de troll », et donc la route d’Odda. Nous poursuivons notre route jusqu’à Voss et bivouaquons en surplomb d’un lac.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

15 juin

Nous rejoignons Gudvangen, minuscule village au fond d'une des branches du "Sognefjorden". Après déjeuner nous traversons le premier tunnel de 11 Km et descendons jusqu’à Undredal, joli village isolé... Le bateau était le seul moyen d'accès avant les tunnels. Nous nous contentons de faire le tour de l’église en bois, il faut verser 50 couronnes (5€) pour y rentrer !

la spécialité locale est un fromage brun, à léger gout de caramel :-) ... mais à 45 €/kilo nous y renonçons. Nous poursuivons notre route jusqu’à Flam (nouveau tunnel). 2 paquebots sont ancrés dans le fjord déversant un flot de touristes pour le fameux train Flam / Mydal. Nous nous installons sur un parking près du centre et allons nous renseigner sur les horaires de bateaux pour demain.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

16 juin

Réveil à 6H15 avec un soleil éblouissant ! Nous prenons le premier bateau pour Gudvangen, 2H15 de balade dans les 2 branches du fjord, avec approche des villages…

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
Bateau électrique ou traditionnel? vous avez le choix!
Bateau électrique ou traditionnel? vous avez le choix!Bateau électrique ou traditionnel? vous avez le choix!

Bateau électrique ou traditionnel? vous avez le choix!

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Nous débarquons à Gudvangen, et prenons la direction de Bekka, petit village d’où part une randonnée vers les hauteurs. La montée est parfois bien dure : marches empierrées, caillasse, terre humide et glissante, 2H de montée très raide, mais quelle vue !

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

La descente n’est pas plus facile et les dérapages pas très bien contrôlés, les genoux souffrent! Nous sommes de retour vers 17H, le bus nous ramène à Flam ou un petit musée (gratuit) relate la construction e la ligne de chemin de fer commencée en 1896. L’exposition évoque de nombreux souvenirs de cette époque : costumes, école, outils…

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

17 juin

Nous quittons Flam de bonne heure pour Aurland. Je m’arrête en chemin et monte dans un ancien village pratiquement abandonné.

Aurland est un bourg animé. Nous nous offrons un petit extra dans une boulangerie-café conseillée par une habitante, on se sert soi même du café (au thermos!) + un croissant (quelconque) et un pain (de belle taille), le tout pour 150 couronnes (15€) !

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

La route, étroite, monte ensuite sur le plateau par quelques lacets bien serrés, offrant quelques beaux points de vue sur le fjord, mais le ciel s’est couvert, nous dépassons même le nuage quand nous arrivons à la plateforme de Stegastein, dommage !

La route monte toujours vers le plateau de l’Aurlandsfjellet, la neige a bien fondu pour la saison, le mois de mai a été particulièrement beau et chaud.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Paysage désertique : névés, lacs, pierraille, quelques plantes rases et lichens colorent ce paysage à environ 1100 m d’altitude.

Comme dans de nombreux endroits touristiques, une "oeuvre d'art" est placée dans la nature... ici, elle est "enterrée"... il s'agit en fait d'une tanière d'ours imaginée par un artiste... un ours collectionneur de nos détritus abandonnés dans la nature...

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

A notre arrivée à Laerdal, nous nous installons au camping et profitons d’une éclaircie pour nous rendre au village. Composé d’une partie ancienne près d’un étang et moderne de pavillons bien soignés .

Une foire exposition a eu lieu ce WE, les exposants remballent leur marchandises et nous en profitons pour faire quelques bonnes affaires, comme ce beau filet de saumon mariné pour 100 couronnes (10€)

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

18 juin

Malgré le temps maussade, je me lance dans une sortie vélo histoire de me décrasser. Quelques cultures : pomme de terre, choux, arbres fruitiers… plusieurs sont arrosées malgré la fraîcheur et les pluies récentes !

L’après midi nous partons à Borgund admirer l’église en « bois debout », elle date de 1150 environ, c’est l’une des plus anciennes et des mieux conservées. Un petit musée permet de mieux comprendre leur architecture.

Nous revenons par l’ancienne route qui longe le torrent. Baignoires et défilés le rende spectaculaire en certains endroits.

 

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

19 juin

Temps maussade quand nous quittons Laerdal. Nous commençons par un long tunnel (6-7 Km) avant de nous présenter à l’embarcadère. C’est notre première traversée d’un fjord en ferry, de Foldes à Mannheller. Tarif : 119 Couronnes (12€) pour un véhicule de moins de 6m avec conducteur et passager. Plus du double (!) si l’on dépasse les 6m… le contrôleur ne se préoccupe pas d’un éventuel porte-vélos et nous applique le tarif -6m… Il faut dire que je suis le dernier véhicule et que je suis resté en retrait. 15 minutes plus tard, nous débarquons à l’entrée d’un tunnel, puis, après Sogndal, prenons la direction de la route 55. Nous faisons un détour par Solvorn, joli village tranquille, maisons en bois, mais la pluie s’invite et nous laissons Urnes et son église en bois debout sur l’autre rive, dans la brume.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Après déjeuner, nous continuons notre chemin, ponctué par quelques arrêts, Gaupne, Luster, toujours sous la menace d’une averse. A l’entrée d’un cimetière, quelques arrosoirs et outils pour l’entretien des tombes. Ici elles se résument à une pierre verticale, le reste est en pelouse… Je ne peux m’empêcher de penser qu’en France, si ce matériel était mis à disposition dans les cimetières, il disparaîtrait rapidement…

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Le vent souffle en rafales sur le fjord ou s’est formé une houle.

Après un jeu de société (il faut bien passer le temps quand il fait mauvais!) nous entamons après Skjolden l’ascension de cette route 55. La température descend au fur et à mesure de notre ascension, en début d’après midi, elle était de 10°, elle va descendre à 1° quand nous serons au col, à 1400 m d’altitude. Nous y passons sous un temps clément heureusement, il y a des traces de neiges fraîches, et il faut un certain courage pour affronter les rafales d’un vent glacial… Paysage sauvage et superbe.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Nous descendons tranquillement sur Lom ou nous bivouaquons sur la place, tout près de la très belle et imposante église en bois debout

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

20 juin

Le vent nous a secoué toute la nuit, ce matin tout est calme. Visite de l’église, aussi belle et ancienne que celle de Borgund, bien que moins connue…

 

Dans ce village sans industrie, au milieu d’une nature presque vierge, un asiatique a gardé son masque !

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Nous faisons un petit tour dans le village ancien, composé de maisons de 1600 à 1900, école…

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Nous prenons ensuite la route de Grothy, puis la route 258, piste plus que route d’ailleurs, sous le soleil, et profitons de ce magnifique paysage de roches, neige et lacs.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Ensuite la route 15 qui nous fait emprunter 3 longs tunnels, de quoi regretter la route 258 par laquelle nous aurions pu aller pour rejoindre Geiranger. Nous renonçons à la montée du Dalsnibba, perdu dans le nuage et la pluie, et descendons vers le fjord, profitant de beaux points de vue.

3 paquebots sont à l’ancre dans le fjord. Impossible de trouver une place de parking dans le village, nous finissons dans le camping, très mal aménagé, 300 couronnes la nuit, multiplié par x camping-cars… Geiranger c’est le jackpot tous les jours, les touristes qui débarquent des paquebots embarquent dans des bus qui les amènent au Dalsnibba, même si, comme aujourd’hui, la visibilité est nulle ! Au retour ils s’arrêtent devant les magasins de souvenirs… cartes postales, porte-clés, magnets… la « machine à cash » tourne à fond dans ce village, qui en profite ?

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

21 juin

Le ciel menaçant ne nous empêche pas de partir en randonnée vers Skageflag. Objectif : une ancienne ferme qui surplombe le fjord et chemin faisant, permet d’admirer des cascades. La montée est rude, nous parvenons à 2 bâtiments, anciens refuge de berger sans doute, mais les vues sur le fjord sont limitées, le chemin étant en retrait et la végétation assez dense. Le chemin descend ensuite fortement, à tel point que nous renonçons à continuer après avoir discuté avec une famille américaine venant dans l’autre sens. Ils se sont fait déposer par bateau et font le chemin inverse. Nous rentrons vers 13h, un peu déçu par cette rando, satisfait de ne pas avoir insisté : la pluie est arrivée !

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Pluie qui nous accompagne quand nous quittons le fjord par la « route des aigles » (Orneveien).

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Nous prenons le ferry à Eidsdal, réglons le passage pour un véhicule de moins de 6m, quelques instants plus tard, le contrôleur vient nous « remonter les bretelles » parce que nous n’avons pas déclaré les vélos et donc le dépassement des 6M. Nous faisons les innocents, proposons de mettre les vélos à l’intérieur, mais avons du mal à nous comprendre, j’ai l’impression que je vais devoir payer une surtaxe à la sortie… finalement nous sortons du ferry sans problème et prenons la direction d’Alesund ou nous trouvons une place en limite de l’aire de camping-car, complète, et donc gratuite jusqu’à 8h demain matin. Le ciel se dégage en soirée, à 10h passée, le soleil est encore bien haut.

22 juin

Lever dans la grisaille. Sur l’aire de camping-car, je prends la place d’un allemand vers 8h, il me donne son ticket de parking valable encore jusqu’à 17h, il a payé 2 jours, soit 2 fois 250 couronnes ! (25 euros). Nous sommes très bien installés, avec vue sur mer, électricité et petit sanitaire à disposition.

Nous découvrons le centre ville, renommé pour ses maisons arts déco, construites en pierre après l’incendie de 1904. Il est 9h30, les rues sont presque désertes. Dans le petit port de pêche, nous achetons directement au pêcheur, une « mesure » (?) de belles crevettes pour 100 couronnes.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Nous montons un peu plus tard les 400 marches qui permettent d’accéder à la colline, au milieu d’espagnols : un paquebot vient de les débarquer.

Nous explorons ensuite des quartiers plus reculés. Je suis étonné de ne pas trouver un véritable port de pêche.

Nous quittons Alesund en milieu d’après midi pour arriver à Andalsnes en soirée.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

23 juin

Il pleut… encore une journée qui ne s’annonce pas sous les meilleurs hospices ! Après un passage au centre d’information touristique, la pluie cesse et nous partons pour une randonnée populaire ici : « Ramdalseggen ». 550 m de dénivelé, coup de chance, le ciel se dégage à mesure que nous montons et après 1h15 d’ascension, nous sommes récompensés par un superbe panorama.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Après déjeuner, nous décidons de prendre une route intérieure pour rejoindre Trondheim. 40 Km supplémentaires mais aucun ferry. D’Andalsnes à Dombas la route et la voie de chemin de fer se côtoient dans une vallée parfois très encaissée. Nous nous arrêtons à Hjerkinn pour bivouaquer sur un parking à 1100 m d’altitude, départ de randonnées. Le ciel est lumineux, le soleil réchauffe l’atmosphère. Vers 21-22 H. Nous montons au col ou se dresse un refuge particulièrement beau et original.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
Nuage ou soucoupe volante?

Nuage ou soucoupe volante?

24 juin

La nuit a été froide malgré le volet de pare brise sorti pour la première fois. La « centrale » électrique s’est mise en « veille » (batterie trop faible peut-être?) et nous n’avons plus de chauffage.

Le ciel est dégagé, et nous partons en randonnée dans l’espoir d’apercevoir des bœufs musqués ou des rennes sauvages… en vain ! Le paysage et la flore très pauvre, sorte de toundra, nous changent des paysages rencontrés jusqu’ici. Au retour nous remontons au refuge, sur les conseils de nos voisins suisses, mais pas d’animaux en vue !... je me contente de photographier les photos!

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

Nous prenons la route de Trondheim, nous installons vers 18h sur le parking d’un géant suédois du meuble, assez loin du centre mais au calme.

25 juin

Nous rejoignons le centre à vélo, jusqu’à d’anciens entrepôts de briques rouges réhabilités en cafés chics. La traversée d’un premier pont permet d’admirer de belles bâtisses en bois, sur pilotis, transformées pour certaines en logements « bobos ». Le centre ville historique est constitué de maisons de bois avec souvent des magasins chics en rez de chaussée. Trondheim ressemble plus (pour cette partie) à une ville de province assoupie qu’ à la 4ème ville dynamique d’un pays prospère.

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

La cathédrale de Trondheim est renommée, mais elle nous semble austère, y compris la large façade décorée de nombreux personnages. Le tarif de l’entrée est dissuasif pour nous (100 couronnes par personne), en tous les cas ça n’est pas dans notre culture de payer pour rentrer dans un édifice religieux, encore moins à ce tarif.

Nous traversons le « pont de bois rouge »

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM
18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

et retrouvons les maisons sur pilotis, arrivons par hasard devant un restaurant d’allure originale : le « Baklandet Skydsstasjon » installé dans une bâtisse du 18ème classée monument historique et chargée d’une déco rétro et kitch mais agréable. Un baccalao et un ragoût de rennes vont nous rassasier avec un thé (bien moins cher que l’eau!)

Nous montons ensuite au fort en observant les utilisateur du « remonte-vélo »… un peu « casse-gueule » comme mécanisme, monter à pieds me semble plus sur.

Du fort la vue est assez décevante. Nous terminons notre découverte de Trondheim par le Rockheim, situé derrière la gare dans un quartier en totale reconstruction. L’entrée et la sortie de la ville sont taxées par des caméras, c’est courant en Norvège,14 couronnes chaque passage… Les caméras sont situées justes à coté d’Ikea, et si vous choisissez le "mauvais parking" vous êtes flashés en arrivant et en repartant, sans aller en ville !!!

La « gastronomie » vous intéresse ?… (Restez en France!!!)… Si j’ai pu vous parler en bien de celle de la Norvège, c’est uniquement à Trondheim, mais pour être honnête, je dois préciser que nous n’avons pas fréquenté des restaurants dignes de ce nom, les norvégiens ne semblent pas connaître nos traditionnels menus (entrée, plat, dessert) et les prix pratiqués pour un simple plat sont dissuasifs… mais ça, nous le savions avant de partir.

Parmi nos surprises, il y a ce « fromage » au goût un peu caramélisé, en forme de gros savon de Marseille, mais ça n'en a pas le goût ! ouf...

18 -06- NORVÈGE, de BERGEN à TRONDHEIM

... je le qualifierais "d'étonnant", mais je ne comprends pas pourquoi ils appellent cela un fromage....

En fait de surprises il s’agit plutôt de déceptions, les « commerces de bouche » sont inconnus ici, chaque village a son super-marché, avec les mêmes produits trop souvent industrialisés, les poissons sont en barquettes, comme la viande, avec un choix très restreint. Impossible d’avoir du poisson frais, nous n’avons tout simplement pas trouvé une poissonnerie, ni de poisson dans un port, mis à par Bergen ! Parmi les spécialités, nous avons goûté ces « galettes »à base de poisson, nous avons pris la meilleure qualité (80% de poisson),

ça n’est pas mauvais au goût, mais pourquoi cette transformation ? Je me doute de la réponse : récupération de restes de poissons déjà découpés, donc bénéfice pour le transformateur… je peux comprendre… mais je veux avoir le choix entre ce genre de produit et un poisson qui a une tête et une queue !!!

Partager cette page
Repost0
Published by Christian - dans Voyage en camping-car

L'extravagant Voyage...

  • : Le blog de l'extravagant voyage de Christian
  • : l'extravagant voyage de Christian. à pieds, à vélo, à moto, en voiture, fourgon, bus, train, avion, bateau On peut aussi voyager par les cartes (qui auront toujours cet avantage par rapport au GPS!) par Internet, Google earth vous transporte du cirque de Mafate aux remparts de St Malo en quelques clics. On peut voyager par les romans, le ciné, dans l'espace, dans le temps. Par ses passions, la peinture, la sculpture, la photo... voyager, c'est s'évader!
  • Contact

Mon Profil...

  • Christian
  • ... pour en savoir plus, lisez la page Genèse... mais vous ne saurez pas tout pour autant :-)
  • ... pour en savoir plus, lisez la page Genèse... mais vous ne saurez pas tout pour autant :-)

Pages